Breaking VIP News
[Rumeur] On dit que Park Cho Rong aurait un second travail secret en tant que serveuse dans un bar pas très loin..
[Carrière] Ji Chang Wook a terminé son service militaire, il va pouvoir reprendre du service à l'université et sur nos écrans !
[Rumeur] Kim Hyo Jong - E'Dawn aurait embrassé un garçon sans s'en rendre compte au cours d'une soirée.
[Carrière] Le comeback des Nu'Est approche à grand pas et les fans s'impatientent au fur et à mesure que les teaser sont dévoilés ...
[Rumeur] Il y aurait une malédiction terrible sur quiconque pénètre dans les cuisines sans l'autorisation du cuisinier...
[Carrière] Nu'est a sortit un teaser pour un prochain album pour célébrer leur retour à 5. D'après le teaser, il serait possible que le thème soit "sombre"...
[Rumeur] Choi Bo Min aurait souvent été vu ces derniers jours dans les bras de la jeune Jeon Somi. Il y aurait-il quelque chose entre eux?
[Rumeur] Kwak Aaron est jaloux de Lee Dae Hwi car il est proche de Hwang Min Hyun
[Rumeur] Il semblerait que Song Kyung Il accumule les bouteilles d'alcool vides...
[Info] ParkChaeYeong - Rosé a trouvé bon de faire trempette dans le seau d'eau du concierge. Pas sûr que la scène ait été glamour… (lien vers le rp)

Partagez

[FINI] Lee Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lee Jun Ho
Âge : vingt-neuf années d’errance.
Groupe, Rôle & Actualité : (2PM) chanteur secondaire, danseur principal, compositeur. (SOLISTE) à ses heures perdues. (ACTEUR) passionné.
Côté ♥ : le cœur troublé d'une même présence continuelle, l'âme fautive du mystère silencieux.
Compte en banque : 41
Dis-nous tout :
[FINI]  Lee Jun Ho M7fCfz9 [FINI]  Lee Jun Ho HqXryRg
lee j u n h o.

(keywords) lunettes sur le nez ; joues rouges des mots silencieux ; voix tremblante mais vibrante ; syndrome de brugada ; recherche médicale ; comprimés nocturnes ; eyes smile ; phénomène du fessiers ; basket au pied ; colère contenu ; l'air de la campagne ; verre de whisky.

(playlist) let me down slowly ; someone you loved ; sos ; leave a light on ; high hopes ; be alright ; power over me ; love you so bad ; dr. jekyll & mr. hyde ; you're somebody else ; the night we met ; when the party's over ; it's you ; get you the moon ; hands ; bittersweet ; find u again ; spring day ; roslyn ; love is a day ; hello? ; slow dancing in the dark.

M A L A D I E,
synonyme de mort.

Crédits : (avatar) ; solsken. (gifs) ; tumblr.
Professeur de littérature
MessageSujet: [FINI] Lee Jun Ho posté 02.07.19 14:05



Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 500px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.
Formulaire d'inscription
Entretien dans le bureau de la direction
si ce n'est plus tard, quand ?

lee jun ho

Chère madame la directrice,
Je m'appelle lee jun ho. J'ai actuellement vingt-neuf ans, car je suis né le vingt-cinq janvier mille neuf cent quatre-vingt-dix à Ilsan et je suis coréen. En plus d'être professeur à vip, je suis surtout chanteur, auteur-compositeur, danseur et acteur. Si vous voulez tout savoir je suis chanteur secondaire et danseur principal au sein du groupe 2PM et mes activités sont gérées par l'agence JYP Entertainment. en ce qui concerne ma famille j'ai une sœur aînée. étant donné que je n'ai aucun secret pour vous madame la directrice, vous pouvez aussi savoir que je suis pansexuel et je suis amoureux. J'aimerais m'inscrire à VIP University dans le secteur Seonsaengnim et personnel parce que simple envie. Je vous joins les renseignements demandés pour l'inscription.

Quel genre de personne es-tu ?

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.ton caractère
C A M E R A — aimable, ambitieux, audacieux, autoritaire, charismatique, compétiteur, énergique, généreux, gourmand, influençable, inquiet, observateur, passionné, solidaire.

. . .

face to face.
bienveillant. courageux (lâche). critique. délicat. énigmatique. généreux. gourmand. humble. maladroit. nerveux. observateur. peureux terrifié. réservé. romantique (asocial). solitaire.

qu'est-ce qui te différencie ?
(keywords) lunettes sur le nez ; joues rouges des mots silencieux ; voix tremblante mais vibrante ; syndrome de brugada ; recherche médicale ; comprimés nocturnes ; eyes smile ; phénomène du fessiers ; basket au pied ; colère contenu ; l'air de la campagne ; verre de whisky.

(playlist) let me down slowly ; someone you loved ; sos ; leave a light on ; high hopes ; be alright ; power over me ; love you so bad ; dr. jekyll & mr. hyde ; you're somebody else ; the night we met ; when the party's over ; it's you ; get you the moon ; hands ; bittersweet ; find u again ; spring day ; roslyn ; love is a day ; hello? ; slow dancing in the dark.

M A L A D I E,
synonyme de mort.

Qu'as-tu fait pour être célèbre ?

MOVIES :
Homme Fatale | Gibangdoryeong (2019) - Heo Saek
Rose and Tulip | Bara to Tulip (2019) - Nero / De-Won
Memories of the Sword | Hyubnyeo, Kalui Kieok (2015) - Yool
Twenty | Seumool (2015) - Dong-Woo
Cold Eyes | Gamshijadeul (2013) - Detective Squirrel

DRAMA SERIES :
Confession | Jabaek (tvN / 2019) - Choi Do-Hyun
Wok of Love | Gireumjin Mello (SBS / 2018) - Seo Poong
Rain or Shine | Geunyang Saranghaneun Sai (JTBC / 2017-2018) - Lee Gang-Doo
Good Manager | Kimgwajang (KBS2 / 2017) - Seo Yool
Uncontrollably Fond | Hambooro Aeteuthage (KBS2 / 2016) - Lee Joon-Ho
Memory | Gieok (tvN / 2016) - Jung Jin

AWARDS :
Excellent Actor ("Good Manager") - 2017 KBS Drama Awards - December 31, 2017
Best Couple Award ("Good Manager") - 2017 KBS Drama Awards - December 31, 2017

STUDIO ALBUMS :
Korean :
One, September 14, 2015
Two, January 25, 2019

Japanese :
ONE, September 30, 2015
JUNHO THE BEST, December 5, 2018

EXTENDED PLAYS :
Korean :
CANVAS, September 11, 2017

Japanese :
Kimi no Koe, July 24, 2013
FEEL, July 9, 2014
SO GOOD; July 15, 2015
DSMN, July 20, 2016
2017 S/S, July 26, 2017
Winter Sleep, January 25, 2018
Souzou, July 11, 2018

ORIGINAL SOUNDTRACK :
2012 "Undefeated" (with Vanness Wu), Ti Amo Chocolate OST
2013 "My Way to You" (with Taecyeon), 7th Grade Civil Servant OST
2013 "I'm in Love", Cold Eyes OST
2014 "You're The Right One (你是对的人)" (with Qi Wei), Love Is Back OST
2015 "Cupid's Arrow" (with Lee Yu-bi), Twenty OST
2015 "The signs of LOVE", 私とドリカム2
2015 "M8" (with M.Joon), M8
2017 "What words are needed", Just Between Lovers OST

Raconte-moi ton histoire

Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.
[FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o1_250 [FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o6_250 [FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o5_250
[FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o3_250 [FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o2_250 [FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pqdu7qYRDM1ulama3o4_250

Nous faisons l’hypothèse sans même nous en rendre compte que nos vies sont définies à l’avance – c’est la beauté des hypothèses : elles nous amènent sans le moindre indice à nous comporter comme si nous étions persuadés que rien ne change. Nous pensons que la rue dans laquelle nous habitons restera à jamais pareille et portera le même nom. Nous pensons que nos amis vont rester nos amis, et que nous aimerons à jamais ceux que nous aimons. nous avons confiance, et à la longue, nous oublions que nous avions confiance. — les variations sentimentales.

e n f a n c e ; règle : un robot ne peut blesser un être humain ni, par son inaction, permettre qu'un humain soit blessé. — are you human.

Images défilantes devant les pupilles dilatées, empli de rêves dont le silence occupe les lèvres. Rouge d’inquiétudes, le temps passe lentement avant que tout s'éteigne. Un quotidien qu'il ne connaît que trop bien, le clavier sous les doigts plutôt que la télévision et ses animés appréciés de tous, sauf d'eux, peut-être … N'est-ce pas logique, après tout ? Tout n'est qu'un rassemblement de conneries entassées entre ses doigts, où la voix d'une mère stricte gronde dans les nœuds de ses pensées. Dictée de toutes actions, plongé entre le bien et le mal, comme le fléau de la bienveillance destructrice. Prisonnier d'un monde insoupçonnable de barreaux, comme un robot aux songes inhumains, maître du néant.

Résonance du piano au fond de la pièce. ce sont les notes mélodieusement répétées encore et encore qui enveloppent l'air d'une nostalgie parfaite – ou peut-être est-ce l'humour du garçon inlassablement détruit d'être toujours assis sur le tabouret depuis des heures, et d'autres à venir encore. Une erreur de fatigue, l'enfant à la joue enflée des coups de cahiers sur le visage ; demain aussi, il y aura droit. Quotidien similaire qui se déchaîne sur lui, contre lui. Toujours et encore, sans jamais en enfreindre les lois. Pourtant, aucun soupir de mal-être n'en ressort, habitué à la douleur des irritations capricieuses. Prodige éphémère aux mille espoirs déchirés. Doigts consumés couleur peinture, voix brisée des sérénades aux pas de danse étouffés.

a d o l e s c e n c e ; règle : un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains. (sauf si de tels ordres sont en contradiction avec l'e n f a n c e) — are you human.

Toux nébuleuse à la chemise empoignée avec force, maintiens d'un cœur goût tonnerre dans la poitrine. Entraînement façonné et fastidieux, toujours occupé à ne jamais rêvasser au nom d'une interdiction similaire à chaque journée passée à respirer, un peu. Mal-être en puissance sans jamais être entendu. Pleure nocturne au son silencieux. Ô douleur bruyante inaudible. Fragment synonyme de malédiction, écorché d'une maladie que l'on cherche ni à entendre ni à comprendre. Difficultés parasites au commun mortel de la capitale, directrice de bien des institues ; forcé jusqu'à la moelle … La sueur perlant sur le front, bout de tissu pour en essuyer les efforts. Développement des émotions nostalgiques, ou traces survolées au crayon de papier d'un magnétisme terrible, tentations cruelles. Divines épouvantes d'un rêve brillant aux lumières étincelantes dans le sombre de ses pupilles, le souffle coupé. Ô saignement de nez sans affolement. Comme dictée de cette même habitude, symbole robotisée, non libre de pensées.

a c t u a l i t é ; règle : un robot doit protéger sa propre existence. (aussi longtemps qu'une telle protection n'est pas en contradiction avec l'e n f a n c e et, ou, l'a d o l e s c e n c e) — are you human.

Un, deux, trois. Décompte final au nom d'un verdict terrifiant pour l'un, troublant pour l'autre – d'avoir tant aimé se détacher, pourtant prisonnier de cette même cage, depuis toujours. Libéré en son sens, ou presque. A mi-chemin entre un monde côtoyer et un autre, plus vaste, plus grand. Plus majestueux. La scène encore tremblante de mouvements réfléchis mille ans auparavant, répété cent fois avant d'emprunter la voie terminale. Fastidieux travers, au revers d'une médaille devant les comètes d'étoiles à ses yeux, le sourire aux lèvres, et si peu sincère. [Première place] Champion rêvassant à un rêve qui n'est pas le sien, celui d'une mère ravagée de ses rêves brisés. Au nom d'un sourire effacé. contrat signé.

Mort subite, première expérience. Symptôme du syndrome de brugada et ses mille complications aux noms introuvables, parce qu'unique – ou presque. Comme un monde qui s'écroule des minutes qui s'écoulent. Avec lenteur et désarmement … Quelque chose d'insoupçonnable, ou que l'on ne voulait pas entendre. Drame d'une vie où plus rien n'a de sens à moins qu'on donne un sens à cette même vie. Début de la fin. Fin du début.

Encouragements perpétués, au sein d'une seconde famille similaire à la liberté retrouvée. Loin des supplices de la génitrice, de la violence du géniteur. Le souffle coupé d'un rêve abrité, que l'on a appris à aimer, avec le temps. petit à petit. Ils sont ceux qui l'ont construit, libéré, animé. Ceux qui l'ont rendu humain. pourtant terrifié de tout quitter pour une vie après la mort. Tristesse amplifié à chaque rendez-vous hospitalier, détaché des soupçons destructeurs, petit protégé de l'agence, que l'on déteste à souhait, que l'on aime à s'en rendre malade. Monde divisé. Qu'importe, tant que le cœur ne s'arrête plus de battre au nom d'une vie détestée avant d'être appréciée. [Premier pas à l'université] Vision nostalgique de s'y retrouver des années plus tôt, dans un univers parallèle où passion n'existait pas encore … Peut-être plus tard ? Maintenant. Prêt à y enseigner ce qu'il a appris à apprécier avec le temps. Nostalgique d'y retrouver celui qui lui a enseigné la liberté sous l'angle d'une passion autre, ô doux amour.

Qui se cache derrière l'écran ?


Mettre dans src le lien d'une image de largeur mini 100px sans supprimer les guillemets. Elle sera redimensionnée.prénom/pseudo : izu(my)
âge : dix-huit ans.
où as-tu trouvé le forum ? internet.
ta fréquence de connexion : quand je le peux.
as-tu déjà été sur vip ? si oui, qui jouais-tu ? lee jun ho ... une période avec park sooyoung (joy), shim hongseob et park jaehyung (jae).
un dernier mot ? aucun.
le code règlement est :
mon rp test :
Spoiler:
 



crédit (c) Chaussette et C. pour VIP Univ.


Dernière édition par Lee Jun Ho le 08.07.19 13:38, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vipuniv.com/t16669-lee-junho-breathe
Lee Dae Hwi
Âge : 18 ans
Groupe, Rôle & Actualité : AB6IX et Ex Wanna One
Côté ♥ : Perdu
Membre du fanclub officiel :
[FINI]  Lee Jun Ho XN2qkS1[FINI]  Lee Jun Ho Q8yHPRQ7_o [FINI]  Lee Jun Ho Wannaonefull

J'habite : Dortoir [RU]
En colocation avec : Mei Qi , JB & THE8
Compte en banque : 237
Badges :
[FINI]  Lee Jun Ho Uf1mGJa

Dis-nous tout : À la manière d'un conte pour enfants

Il était une fois... Toute histoire a un début n'est-ce pas ? Il faut bien un début pour toute histoire, car s'il n'était pas présent, comment pourrait-on comprendre la fin du récit ? Et si, en réalité, il y avait quelque chose avant ce début ? Il est impossible de déterminer, à la perfection, si une histoire commence bel et bien au moment où l'on commence à la conter ou si elle n'a pas déjà commencé auparavant. C'est pourquoi, il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce que l'on raconte. Il demeure forcément des zones d'ombre sur chaque fait présenté. Trêve de bavardages, laissez-moi vous conter l'histoire du jeune Lee Dae Hwi.

Il était une fois un couple des plus modeste. Les deux amants s'étaient rencontrés dans un café, par hasard, et avaient eu, ce que l'on a coutume de nommer ainsi, un coup de foudre. Depuis, ils ne s'étaient jamais quittés, jamais. Afin de concrétiser leur amour, ils souhaitaient avoir un enfant. C'est ainsi que naquit, de l'union passionnelle des deux tourtereaux, un jeu garçon coréen.

« Comment va t-on l'appeler ?

- Dae Hwi me semble être un nom approprié. »

L'enfant fut ainsi baptisé. Il était si mignon et si désiré par ses parents que le choix du prénom ne fut pas difficile. Ils voulaient quelque chose qui symbolisait leur amour. L'enfant était comme un rayon de soleil qui venait illuminer leur vie déjà bien rose. Pendant deux longues années, ils chérirent leur enfant et s'occupèrent si bien de lui qu'il est inutile de vous conter la partie de cette histoire.

Après ces deux longues années, un nouvel horizon se présenta pour cette belle famille. À cause du travail du père, ils durent déménager vers une nouvelle contrée : en Amérique du Nord. Quelle était la destination exacte de cette aventure ? On eu dit de cet endroit qu'il était si merveilleux que la vie de quiconque s'en verrait chamboulée. Ces rumeurs n'étaient pas si fausses. Notre jeune enfant, Dae Hwi, commença donc à grandir dans ce nouvel espace inconnu. Il y passa six années de sa modeste vie. Malheureusement pour lui, parlant uniquement coréen, il dut apprendre à parler anglais, ce qui fut compliqué les premières fois, mais, ayant déjà l'esprit travailleur, le jeune enfant réussit à outrepasser cette difficulté et s'acclimata facilement à son nouveau cocon de vie. À l'école, Dae Hwi, même s'il avait quelques amis, restait souvent seul. Il était, en effet, assez discret et timide et ne souhaitait pas embêter les autres. Il fallait dire que le jeune coréen fût l'un des meilleurs élèves de sa classe, et qu'en réalité, on le stigmatisait pour cela. Seuls ses quelques amis, le comprenaient, même s'ils parlaient peu avec eux. La vie fut ainsi pendant six années, Dae Hwi grandissait et passait les différents paliers scolaires sans grandes difficultés.

Cette période de sa vie est tout de même intéressante pour un fait que voici :

La journée du petit garçon venait de se terminer. Il rentrait chez lui, accompagné de sa mère. Souhaitant prendre quelques minutes de pause, il demanda à celle-ci la permission de regarder un peu la télévision. Sa mère accepta, car elle savait que le jeune garçon travaillait beaucoup et ne décevait pas ses parents. Le petit s'installa alors sur le canapé, car c'était ainsi que l'on vivait dans ce pays, et regarda un programme coréen, sa famille ayant souscrit à un abonnement spécial pour avoir quelques chaînes coréennes. Il s'agissait de l'une de ces émissions qui mettaient en scène des « idols ». Le programme plut beaucoup au jeune garçon, qui venait, en fait, de découvrir ce qui allait être sa passion [...]

Le temps s'est écoulé et l'intérêt de Dae Hwi pour le monde du divertissement et de la chanson avait grandi si bien que le jeune coréen eût décidé d'en faire son futur métier. Beaucoup de choses se sont également passées : la famille une nouvelle fois avait dû déménagé, cette fois-ci dans une contrée plus proche du pays natal de l'enfant, à cause du travail de son père ; Dae Hwi avait eu sa première relation amoureuse avec une fille, mais cela s'était mal passé et l'enfant aimerait oublier cet événement. La vie dans ce nouveau pays était beaucoup simple que dans le précédent. L'acclimatation avait été beaucoup plus rapide, car il fallait le dire, cette culture était plus proche de la sienne.
Néanmoins, un tragique événement eut lieu ce qui changea, à jamais, notre jeune héros. Un événement si tragique, inattendu et bouleversant qu'il crut perdre sa mère également. Son père était mort. Comment ? Dans un simple accident de voiture. Un simple accident de voiture... La vie est cruelle, ne trouvez-vous pas ? Être si jeune et perdre un être si cher... Qui aimerait vivre cela ? Personne. Pourtant, notre jeune héros n'avait pas le choix : il devait encaisser cette mort. L'événement eut pour effet de renforcer Dae Hwi : il devint plus proche de sa mère, rongé par la peur de la perdre elle aussi, fut plus distant avec les autres, se forgeant une carapace dure comme le fer. Sa timidité avait agi comme une éponge. Elle avait absorbé toute la souffrance du jeune garçon pour en faire cette carapace. [...]

Les années passèrent et le temps fit son travail : Dae Hwi avait fait le deuil de son père. L'enfant et sa mère, n'ayant plus de raison de rester ici, avaient déménagé et étaient retournés dans leur pays natal. Tous ces changements de lieu de vie, néanmoins, n'avaient pas changé les résultats du jeune garçon qui demeurait l'un des élèves les plus performants. Être éduqué à la façon d'un Coréen aidait beaucoup. Ce déménagement avait permis également à l'enfant de commencer à auditionner pour diverses agences. Il fut accepté dans l'une des trois plus grandes agences du pays. Il y devint stagiaire et y resta pendant une année. Il quitta celle-ci, car Dae Hwi n'avait pas été assez « performant » selon elle. Pourtant, cela n'avait pas entaché la volonté du jeune homme à devenir idol. Il auditionna pour une seconde agence, dans laquelle il fut accepté. Plus petite et moins connue que l'autre, Dae Hwi avait toutes ses chances de débuter. Les deux années qui suivirent furent compliquées. Dae Hwi enchaînait en effet les cours et les entraînements dans son agence ce qui laissait peut de place à ses loisirs et son épanouissement personnel. Cette période fut si compliquée que Dae Hwi était devenu très triste pendant quelques mois. C'est grâce à l'amour de sa mère que le jeune garçon put se relever. Il ne pouvait pas abandonner, pas après avoir perdu son père. Sa mère comptait sur lui et il ne voulait pas la décevoir. C'était dur, il le savait, mais c'était son rêve.

Après ce dur entraînement, Dae Hwi avait entendu parler d'une émission qui allait bientôt voir le jour. Le jeune Coréen décida d'auditionner pour celle-ci, il composa lui-même la chanson de sa participation. Il fut reçu. Dès lors, sa carrière allait pouvoir commencer ou non. En effet, cela dépendait de la place que Dae Hwi aurait à la finale de cette émission. Il fallait donc se confronter auparavant à pas de moins 100 stagiaires comme lui, qui rêvaient de devenir célèbre. Dae Hwi était déjà habitué à la compétition donc cela ne lui posait pas de problèmes, et même si cette émission reposait sur cette notion, Dae Hwi avait tout de même réussi à se lier d'amitié avec quelques-uns des participants. Les épisodes défilèrent et Dae Hwi était à chaque fois sauvé. Il atteignit de la sorte la finale de l'émission et se hissa la troisième place ce qui le fit rejoindre le prestigieux groupe Wanna One. Dae Hwi fut heureux. Enfin, il touchait à son but, enfin, il allait pouvoir réaliser son rêve. Néanmoins, tout n'était pas rose. Peu de temps avant ses débuts officiels avec les autres membres du groupe, le jeune homme fut victime d'un scandale. Une rumeur tournait autour de lui : une photo de lui, nu, circulerait sur le net. L'image de notre héros fut bafouée, car beaucoup de fans croyaient ses rumeurs. L'agence de Dae Hwi avait néanmoins réagi assez rapidement à la situation pour la clarifier : tout cela était faux. La photo qui circulait n'était pas celle du jeune garçon, mais celle d'une autre personne qui ressemblai à celui-ci. Même si l'histoire était terminée, Dae Hwi avait eu souffert de cette rumeur. Malheureusement, il avait lu des commentaires, et pas forcément les plus positifs. Le jeune garçon trouva la force de continuer son périple auprès des autres membres.[...]

C'était la fin. La fin des promotions d'une année aux côtés des autres. Parfois, je me demande comment j'ai réussi à en arriver là et je crois que c'est grâce à eux. Je n'arrive pas à croire que ce soit bientôt la fin de notre groupe. D'un côté, j'ai mal. De l'autre, je suis heureux de pouvoir continuer ma carrière vers de nouveaux horizons. Au cours de cette année, j'ai pu découvrir des personnes exceptionnelles et me lier d'amitié avec elles. Elles m'ont aidé à me découvrir, à me construire et à me surpasser. Elles m'ont consolé quand je ne me sentais pas bien. Je leur dois beaucoup. Je n'arrive pas à croire que ce soit bientôt la fin. Je les aime beaucoup et ils me manquent déjà. Je vais tâcher de profiter au maximum de notre dernier concert ensemble. Je ne suis pas sûr d'avoir le temps de tous les revoir après cela, car mon agence souhaite me faire débuter dans son nouveau groupe. Bon, je serai accompagné de Woo Jin, ça sera déjà ça. Mais les autres ne seront pas là... Je vais devoir tout reconstruire sûrement. Ce n'est pas grave, je suis fort. Je dois l'être, car ils m'ont toujours dit de l'être. Je dois me servir de ce qu'ils m'ont apporté pour avancer.


Je crois que je suis prêt, je peux affronter ce qui m'attend.

J'ai entendu dire que certains membres avaient rejoint VIP, une certaine université qui propose des cours en plus de ceux que l'on a déjà. L'aventure me tente bien... Si ça me permet de les revoir et d'améliorer mes compétences en tant que compositeur et musicien alors j'en suis.

Les contes pour enfants sont si poétiques et si idylliques. La vie réserve de belles surprises, mais aussi de mauvaises. Quoi qu'il en soit, le périple du jeune Dae Hwi n'est pas terminé, il ne fait que commencer et il tarde à tout le monde de savoir ce qu'il va advenir de cet enfant désiré.
Crédits : Suture
Daehaksaeng 1ère année
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté 02.07.19 16:20

Rebienvenue ici et bonne chance à toi [FINI]  Lee Jun Ho 384066258 [FINI]  Lee Jun Ho 1973564312


Dae Hwi
codage par LaxBilly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vipuniv.com/t16320-lee-dae-hwi-s-tale
Jung Jaewon - ONE
Âge : 25 sick ones
Groupe, Rôle & Actualité : chanteur, rappeur, compositeur (self-made)
Côté ♥ : plongé dans les tourments impétueux d'un coeur qui se fâne, l'attente d'un regard jamais réciproqué.
J'habite : Dortoir [RU]
En colocation avec : Chen, Samuel & Moon Bin
Compte en banque : 489
Dis-nous tout : [FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pb0k0cCIIh1vd5f2io8_540

My baby lives in shades of blue, blue eyes and jazz and attitude. But I can't fix him, can't make him better and I can't do nothing about his strange weather.

[FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_pb0k0cCIIh1vd5f2io3_540

Une mère abusive qui a toujours tout voulut contrôler dans sa vie, elle réussit bien. ❖ Des dettes qui s'accumulent afin de combler les désirs de luxe et oisiveté de cette femme. ❖ Une santé précaire. ❖ Il trace les contours des tatouages à ses avant-bras quand il est distrait. ❖ Son appartement empeste souvent du parfum de l'encens qu'il affectionne et qui le calme. ❖ Il a toujours une pochette de médicaments et de calmants à proximité. ❖ Maniaque, il range ses vêtements par couleur. ❖
Daehaksaeng 1ère année
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté 02.07.19 23:24

re mon bb, snif ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vipuniv.com/t15930-shades-of-cool
Kim Jaewook
Âge : mid-thirties, mid-everything
Groupe, Rôle & Actualité : acteur, mannequin, musicien en activité avec le groupe walrus (chant, guitare)
Côté ♥ : the bi representative of south korea
J'habite : Appartement de fonction [RS]
En colocation avec : Hyun Ah
Compte en banque : 126
Dis-nous tout :
Oh, when you look at me like that, my darling
What did you expect?
I probably still adore you with your hands around my neck
Or I did last time I checked

[FINI]  Lee Jun Ho Kim-jae-wook



Paintings, books, theater tickets, vinyls, records, the unique wavelengths of his voice ; il apprécie l’art sous toutes ses forme, sinon celle la plus humaine : sejong. ○ De ce fait, il a une collection impressionnante de vinyles, de films, de peintures, et de livres. Des hobbies coûteux que sa situation financière lui permet. ○ Il a un projecteur dans sa chambre, un mini home cinema en quelque sorte, mais un peu plus vintage. ○ Il est passionné de photographie, et est d’ailleurs souvent vu une caméra autour du cou. ○ Il n’a pas le talent fou, mais il aime le poids d’un crayon dans sa main. Il éprouve une préférence pour les dessins en noir et blanc. ○ Il fréquente souvent les théâtres de la ville – des plus aisés aux moins luxueux. C’est ainsi qu’il a rencontré Sejong : un acteur dont le jeu est fort, mais les moyens limités. Ses expressions toujours à vif dans son esprit, à jamais l’homme romantique et rêveur, il s’est approprié la tâche de s’occuper de ses besoins financiers tant que besoin est, tant qu’il peut se le permettre, et jusqu’à ce qu’il grimpe l’échelle. En retour, il reçoit des petites lettres de la part du garçon, des mots lourds et précieux qu’il aime relire dans ses jours les plus sombres. ○ Il n’a pas toujours été si branché art, ou lecture d’ailleurs. Un refuge qu’il a découvert un peu trop tard ; allongé sur un lit dans un hôpital sans nom suite à une tentative de suicide ratée, son père à moitié endormi sur la chaise d’à côté – il a pris le livre qui traînait sur le chevet, un récit américain dont le titre lui échappe aujourd’hui, et infatuation depuis. Il avait onze ans. ○ Très proche de son oncle – d’abord parce qu’ils souffrent de la même maladie, ensuite puisqu’il l’a élevé dans l’absence de ses parents – celui-ci a beaucoup influencé ses goûts en terme de musique. ○ On connait Jaewook comme l’optimiste ultime. Souriant, facile à vivre, drôle. Nonchalant. Et tant mieux, il déteste se donner en spectacle. Ce qu’on ignore de lui, par contre, c’est qu’il a appris à le devenir – et il ne l’est pas toujours. Parfois bon vivant, et parfois aucune envie de quitter son lit. Parfois incapable même si l’envie est là. Les deux pilules qu’il avale pour dompter son démon d’Addison, ils ne font pas de miracles. ○ Il lui arrive de dépasser les trente-six heures sans manger, si on ne le force pas ; par manque d’appétit ou par dégoût. Un autre symptôme une tension basse qui, au pire, provoque des syncopes, et au mieux, l’oblige à prendre de longues pauses. ○ Sa peau parfois sans aucune raison excessivement pigmentée, il a du mal à l’accepter. Trauma d’enfance, complexe d’aujourd’hui. Il évite les shorts, alors, s’assure de toujours avoir des manches à agripper. ○ Il n’est pas très k-pop, mais freaking kim hyuna. ○ En plus de sa langue natale, il parle Japonais et Anglais. L’Anglais étant un prérequis important pour sa mère qui espère le voir un jour prendre contrôle des entreprises de la famille. ○

[FINI]  Lee Jun Ho Tumblr_oy0odcK3t81v08w38o3_r1_500

[FINI]  Lee Jun Ho EBbVtv7
#sewook #ils:i love s(pain)


Crédits : (me)
Professeur de théâtre
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté 06.07.19 10:02

re mon bb, snif♥²



baby, baby

four stars out of five ○ all the nights that never happened, and the days that don't exist. only time that we stop laughing, is to breathe or steal a kiss.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vipuniv.com/t16481-finie-such-an-easy-flight
[PNJ] Kwon BoA
Âge : 32 ans
Groupe, Rôle & Actualité : Soloiste, autrice-compositrice, présentatrice, actrice
Compte en banque : 4775
Dis-nous tout : [FINI]  Lee Jun Ho VrLJY56
Crédits :
Directrice de VIP
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté 08.07.19 11:14

Fiche en attente

Encore un petit effort! Tu y es presque!

Bonjour à toi, je suis désolée mais je ne vais pas pouvoir accepter ta demande pour le moment. En effet, le code du règlement n'est pas tout à fait complet. Je t'invite donc à le relire pour pouvoir trouver le bout qu'il manque. Une fois que ce sera fait, je serai très heureuse d'accueillir à nouveau quelqu'un d'aussi talentueux que toi dans l'équipe pédagogique de VIP. Bon courage à toi [FINI]  Lee Jun Ho 1259171569

[FINI]  Lee Jun Ho 1961646682 Une fois que tu auras fait les modifications, il te suffira d'éditer la description de ta fiche en "fini" pour que je refasse une lecture dès que possible. Et si tu as la moindre remarque ou question, n'hésite pas à me contacter par MP [FINI]  Lee Jun Ho 384066258

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
[PNJ] Kwon BoA
Âge : 32 ans
Groupe, Rôle & Actualité : Soloiste, autrice-compositrice, présentatrice, actrice
Compte en banque : 4775
Dis-nous tout : [FINI]  Lee Jun Ho VrLJY56
Crédits :
Directrice de VIP
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté 08.07.19 15:10

Fiche validée

Bienvenue dans l'univers des Vipiens

A présent tu peux: [FINI]  Lee Jun Ho 3354442533 créer la fiche de l'évolution de ta star pour poser les bases & créer ta fiche de liens. [FINI]  Lee Jun Ho 3354442533 Tu dois également ouvrir une une fiche d'activité et en plus un topic pour gérer tes futurs rp s'ils ne sont pas dans ta fiche d'activité [FINI]  Lee Jun Ho 3354442533 Tu dois t'acheter un téléphone. [FINI]  Lee Jun Ho 3354442533 Et Ici tu trouveras tous les formulaires pour créer ton personnage (logement, clubs...). [FINI]  Lee Jun Ho 3354442533 Pour finir, n'oublie pas que tu es une star et que tu gagnes donc de la monnaie, appelée Byeol, tu peux ensuite dépenser cette monnaie alors jette un coup d’œil au système de Byeol si ce n'est pas déjà fait. Merci également de remplir correctement ton profil en mettant tous les liens vers tes fiches. Si tu as besoin de quoi que ce soit n'hésite pas à contacter la directrice.

Cette fois-ci c'est tout bon ! Re-bienvenue à VIP cher Jun Ho. Prend bien soin de nos élèves et de toi-même [FINI]  Lee Jun Ho 3134619783

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [FINI] Lee Jun Ho posté

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] Lee Jun Ho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» T'as fini de me laisser sans nouvelles !
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» [FB1622]Dans les rouages de l'homme poisson [FINI]
» Saphire reine de fée!(très fini!)
» Allen walker (fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIP™ ♥ ::  :: Création du personnage :: Les présentations :: Fiches validées-