Breaking VIP News
[News] Kim Jun Myeon - Suho et Chae Hyungwon ont été vus rentrant ensemble, ivres et particulièrement amicaux devant les résidences, après le couvre-feu. Quelque chose à nous dire ? + pour les curieux.
[Rumeur] On dit que... l'acteur Kim Ji Soo posséderait des chaussures à talons de 12cm et qu’il saurait marcher avec. Une passion cachée ?
[Rumeur] On dit que... Yoo Shi Ah - Yooa ne sortirait plus sans son spray au poivre depuis qu’elle a Shin Ho Seok - Wonho pour voisin de classe. Qu’a-t-il pu bien lui faire ?
[Rumeur] On dit que... Kim Junsu serait le meurtrier de l'un des membres de la famille de Hani, innocent jusqu'à preuve du contraire ?
[Rumeur] On dit que Leeteuk se prépare à Noël en confectionnant un déguisement de Père Noël pour ensuite inonder l'université de cadeaux dans la nuit du 24 Décembre.
[Rumeur] Certaines stars seraient vraiment radines et ne dépenseraient pas beaucoup. Si on a besoin d'un billet de 5 Byeol il ne faut pas compter sur elles
[Rumeur] Il se passerait des choses étranges dans certaines colocations aux noms plus étranges encore.
[Rumeur] Alors que Kyung Ri vient à peine d'arriver, elle a été surprise en train d'embrasser Wonho à sa fenêtre, fiancé à quelqu'un d'autre paraît-il.
[Rumeur] Jun Ho (2PM) serait lié par le sang à Key (SHINee) et Eunji (APink). Il serait même l'aîné.
[Rumeur] Seo In Guk et Park Kyung Ri surveillent l'université ensemble la nuit... il y a de quoi se poser des questions.

Répondre au sujetPartagez|

Lee Jun Ho recherche un lien important ❀ Demi-soeur ou demi-frère. [PRIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Âge : 27 ans.
Groupe, Rôle & Actualité : 2PM - Danseur principale, chanteur secondaire, parolier, compositeur - Acteur (Diffusion en cours de son dernier drama en date : Just Between Lovers).
Côté ♥ : Éprit d'un maknae bien plus jeune que lui. « Please, make me feel alive. » + CANVAS où la chanson qui les décrit à la perfection.
Membre du fanclub officiel :

J'habite : Loft [RS]
En colocation avec : Yugyeom
Compte en banque : 76
Badges :

Dis-nous tout :
Dans une autre vie, Jun Ho avait certainement trahi son pays.

Le garçon est le fils unique d'une famille bourgeoise de la province de Gyeonggi du côté d'Ilsan alors il se débrouille pour vivre convenablement aux yeux de ses deux parents qui passent leur temps à se crier dessus ou à se frapper. Il n'est que l'objet d'un soir où ses deux progéniteurs avaient trop bu, il est invisible, ou presque. On remarque chez lui, tout ce qui ne convient pas à commencer par sa mauvaise posture à table ou à ses vêtements abîmés par une journée amusante aux côtés des amis qu'il a pu se faire à l'école. Chaque jour, il part du palace qui lui sert de maison avec le sourire. Il ne verra pas ses parents durant quelques heures, ça lui suffit. Et le soir, il rentre sans laisser paraître le moindre sourire sur le bout de ses lèvres.

Il rentre au collège, découvre de nouvelles choses. Des choses qui l'impressionnent, le font voyager à travers les univers, lui change simplement les idées. Il rêve. Deviendra-t-il cuisinier, joueur de soccer ou de base-ball, nageur, pilote, ou encore programmeur informatique ? Des tas de possibilités infinies mais il s'arrêtera sur un merveilleux rêve. Celui de devenir chanteur. Ces yeux pétillent face a l'écran qu'on lui à installé dans sa chambre pour qu'il ne dérange personne dans la maison. Il s'amuse à fredonner des airs, à danser ou encore parfois même à dire des répliques de ses films et séries préférés. Jun Ho tentera d'en discuter avec ses parents sans succès alors il se renfermera toujours plus en lui sans pour autant lâcher son but qui lui est maintenant vital.

Son père part en décidant de l'abandonner l'année où il rentre au lycée, lui et sa mère mais au final, ce n'est pas plus mal. Il n'avait jamais rien fait pour lui en dehors du fait qu'il lui gâchait la vie. Il part avec une femme plus jeune, pour la capitale. Le garçon se rapprochera un peu de sa mère mais ce n'est pas l'amour fou. Elle fait une dépression plus intense qu'elle n'avait encore jamais faite puis un jour, on la retrouve dans une voiture prise par les flammes sur une petite route de campagne. Elle part à l'hôpital dans un sale état. On doit prélever du sang au garçon et on finira par lui découvrir une maladie rarissime, mortelle. Son rêve s'éloigne de lui. Après quelques mois sans amélioration, sa mère qui était dans un état critique pousse son dernier soupire. Jun Ho va mal, mentalement ça ne va pas. Il faut qu'il parte, loin de tout se stresse quotidien.

Son humeur change, il passe son temps dans sa chambre trop sombre à force de ne pas ouvrir les volets, il est plus seul que jamais. Le garçon n'aura pas vu la lumière depuis plusieurs jours. Il n'avale rien non plus. Il se laisse mourir petit à petit.

Dans une autre vie, Jun Ho avait certainement aidé son pays.

Sans nul doute que si elle n'avait pas été là à ce moment, il ne serait pas sur scène aujourd'hui. Dans cette villa en forme géométrique invraisemblable, il y avait une charmante dame servant de gouvernante pour faire toutes sortes de tâches. Elle avait pu remarquer l'attitude des parents du garçon à l'époque et était alors devenu complice avec ce dernier. Grâce à elle, il avait appris ce qu'une mère et un père apprend à son enfant en temps normale. Jardiner, repasser ou encore cuisiner. Après la mort de sa patronne, elle c'était beaucoup préoccupé de l'état de santé de Jun Ho. Alors, elle lui préparait de nombreux plats goûteux qu'il n'avalait pas, elle ouvrait ses rideaux qu'il refermait directement ou bien, elle se posait sur un coin libre dans son lit, où il n'était pas étalé en étoile de mer à regarder le plafond, et lui parlait de tout ce qui se passait dehors. Petit à petit, il se relevait pour reprendre un peu plus goût à la vie.


Avec des rires, des cris, des larmes de bonheurs et de douleurs, ainsi avait débuté la vie du chanteur. Il avait maintenant bien grandi et avait finalement obtenu son diplôme après une année de redoublement. Il surfait souvent sur le net à la recherche de la moindre petite audition disponible dans le coin mais rien de ce qu'il ne trouvait ne l’intéressait grandement, il visait plus haut. Alors, un sac à dos sur le dos et carte géographique à la main, il se dirigea à pied vers la capitale. Durant le trajet les pensées du garçon partaient d'un sujet à un autre se demandant si son rêve était finalement réalisable à cause de sa santé. À son arrivée, il s'installa dans un hôtel le temps de trouver un appartement habitable. et auditionne alors pour plusieurs agences, sans succès suite à l'annonce de sa maladie. Les pubs pour participer à une émission organisée par la JYP Entertainement lui arrivent sous les yeux, il décide de tenter sa chance, la dernière qu'il s'offre. Il signera un contrat avec l'agence sans qu'ils ne soient au courant pour ce qui avait fait tant refouler les autres organismes.

Après plusieurs années sans problème avec une carrière réussie, il décide de venir dans la fameuse université dont il n'entend que du bien auprès de ses collègues dans le but d'acquérir de nouvelles connaissances.


Alors qu'ils regardent le coucher du soleil, les gens n'arrêtent pas de s'exclamer sur sa beauté. Je me demande quelle est cette couleur parce que tout ce que je vois ce sont des points et des lignes mais, quand ta main me touche, à chaque fois que je suis dans tes bras, mon cœur s'emballe et je me demande si j'ai toujours été aussi sentimental. Sans le savoir, en l'espace d'un instant, je m’imprègne de ta couleur ; je ferme les yeux et me laisse emporter où que tu ailles.

Sans doute que si tu n'étais pas là, je serai devenu un bout de papier blanc, sans aucun émotion mais tu déteins sur mon cœur.

J'ai toujours eu une vision faussé, j'ignorais les couleurs dont les autres parlaient. Le bleu du ciel et de la mer, je ne voyais pas la différence mais quand ta main me touche, quand je regarde le marron de tes yeux, toute l'arrogance qui m'aveuglait disparaît en l'espace d'un instant. Quand je dessine sur la toile blanche de mon cœur avec tes couleurs, mon cœur s'affole et il se colore de rouge.


Crédits : avatar (patr.onus) + gif (trumbl)
Professeur de composition
MessageSujet: Lee Jun Ho recherche un lien important ❀ Demi-soeur ou demi-frère. [PRIS] posté 24.10.17 21:56

LE LIEN QUE JE CHERCHE

QUI SUIS-JE ?
Lee Jun Ho

LEE JUN HO :

Dans une autre vie, Jun Ho avait certainement trahi son pays.

Le garçon est le fils unique d'une famille bourgeoise de la province de Gyeonggi du côté d'Ilsan alors il se débrouille pour vivre convenablement aux yeux de ses deux parents qui passent leur temps à se crier dessus ou à se frapper. Il n'est que l'objet d'un soir où ses deux progéniteurs avaient trop bu, il est invisible, ou presque. On remarque chez lui, tout ce qui ne convient pas à commencer par sa mauvaise posture à table ou à ses vêtements abîmés par une journée amusante aux côtés des amis qu'il a pu se faire à l'école. Chaque jour, il part du palace qui lui sert de maison avec le sourire. Il ne verra pas ses parents durant quelques heures, ça lui suffit. Et le soir, il rentre sans laisser paraître le moindre sourire sur le bout de ses lèvres.

Il rentre au collège, découvre de nouvelles choses. Des choses qui l'impressionnent, le font voyager à travers les univers, lui change simplement les idées. Il rêve. Deviendra-t-il cuisinier, joueur de soccer ou de base-ball, nageur, pilote, ou encore programmeur informatique ? Des tas de possibilités infinies mais il s'arrêtera sur un merveilleux rêve. Celui de devenir chanteur. Ces yeux pétillent face a l'écran qu'on lui à installé dans sa chambre pour qu'il ne dérange personne dans la maison. Il s'amuse à fredonner des airs, à danser ou encore parfois même à dire des répliques de ses films et séries préférés. Jun Ho tentera d'en discuter avec ses parents sans succès alors il se renfermera toujours plus en lui sans pour autant lâcher son but qui lui est maintenant vital.

Son père part en décidant de l'abandonner l'année où il rentre au lycée, lui et sa mère mais au final, ce n'est pas plus mal. Il n'avait jamais rien fait pour lui en dehors du fait qu'il lui gâchait la vie. Il part avec une femme plus jeune, pour la capitale. Le garçon se rapprochera un peu de sa mère mais ce n'est pas l'amour fou. Elle fait une dépression plus intense qu'elle n'avait encore jamais faite puis un jour, on la retrouve dans une voiture prise par les flammes sur une petite route de campagne. Elle part à l'hôpital dans un sale état. On doit prélever du sang au garçon et on finira par lui découvrir une maladie rarissime, mortelle. Son rêve s'éloigne de lui. Après quelques mois sans amélioration, sa mère qui était dans un état critique pousse son dernier soupire. Jun Ho va mal, mentalement ça ne va pas. Il faut qu'il parte, loin de tout se stresse quotidien.

Son humeur change, il passe son temps dans sa chambre trop sombre à force de ne pas ouvrir les volets, il est plus seul que jamais. Le garçon n'aura pas vu la lumière depuis plusieurs jours. Il n'avale rien non plus. Il se laisse mourir petit à petit.
Dans une autre vie, Jun Ho avait certainement aidé son pays.


Sans nul doute que si elle n'avait pas été là à ce moment, il ne serait pas sur scène aujourd'hui. Dans cette villa en forme géométrique invraisemblable, il y avait une charmante dame servant de gouvernante pour faire toutes sortes de tâches. Elle avait pu remarquer l'attitude des parents du garçon à l'époque et était alors devenu complice avec ce dernier. Grâce à elle, il avait appris ce qu'une mère et un père apprend à son enfant en temps normale. Jardiner, repasser ou encore cuisiner. Après la mort de sa patronne, elle c'était beaucoup préoccupé de l'état de santé de Jun Ho. Alors, elle lui préparait de nombreux plats goûteux qu'il n'avalait pas, elle ouvrait ses rideaux qu'il refermait directement ou bien, elle se posait sur un coin libre dans son lit, où il n'était pas étalé en étoile de mer à regarder le plafond, et lui parlait de tout ce qui se passait dehors. Petit à petit, il se relevait pour reprendre un peu plus goût à la vie.

Avec des rires, des cris, des larmes de bonheurs et de douleurs, ainsi avait débuté la vie du chanteur. Il avait maintenant bien grandi et avait finalement obtenu son diplôme après une année de redoublement. Il surfait souvent sur le net à la recherche de la moindre petite audition disponible dans le coin mais rien de ce qu'il ne trouvait ne l’intéressait grandement, il visait plus haut. Alors, un sac à dos sur le dos et carte géographique à la main, il se dirigea à pied vers la capitale. Durant le trajet les pensées du garçon partaient d'un sujet à un autre se demandant si son rêve était finalement réalisable à cause de sa santé. À son arrivée, il s'installa dans un hôtel le temps de trouver un appartement habitable. et auditionne alors pour plusieurs agences, sans succès suite à l'annonce de sa maladie. Les pubs pour participer à une émission organisée par la JYP Entertainement lui arrivent sous les yeux, il décide de tenter sa chance, la dernière qu'il s'offre. Il signera un contrat avec l'agence sans qu'ils ne soient au courant pour ce qui avait fait tant refouler les autres organismes.

Après plusieurs années sans problème avec une carrière réussie, il décide de venir dans la fameuse université dont il n'entend que du bien auprès de ses collègues dans le but d'acquérir de nouvelles connaissances.
KIM KI BUM - KEY :

« Here I am & I stand so tall, juste the way I’m supposed to be ... »
Jessica – Gravity.

Busan, ville portuaire coréenne, c’est ici que j’ai vu le jour un certain 23 septembre 1991. Fils unique, j’ai vécu toute mon enfance aux côtés de ma mère. Nous étions très proches et complices. Ma famille maternelle n’était pas très nombreuse, mais je voyais quelque fois mes grands-parents et des cousins. Quant à ma famille paternelle … Je ne l’ai jamais connu. Je n’ai jamais connu mon père. Malgré tout l’amour que ma mère m’apportait, j’en ai rapidement souffert. Je voyais mes camarades rire avec leur père lorsqu’il venait les chercher à l’école, ils parlaient des nombreuses choses qu’ils faisaient avec leur parents, tandis que je grandissais avec ce manque caché au plus profond de mon cœur. Ma mère travaillait beaucoup pour palier à l’absence d’un deuxième salaire dans la famille. Elle était infirmière et n’avait pas toujours des horaires conciliants, alors ma grand-mère s’occupait de moi. Je l’aimais beaucoup aussi, mais rien ne valait la présence de ma mère. Je n’osais pas parler de tout cela de peur de la blesser. Elle faisait tout son possible pour m’offrir une vie heureuse et être près de moi le plus souvent possible, lui faire de la peine était la dernière de mes intentions.

Quand j’étais plus jeune, je me suis souvent imaginé de belles histoires. Je m’inventais un père en voyage pour son travail, cela me faisait rêver. J’ai grandis, sans trop chercher à en savoir plus. Je posais par moment des questions à ma mère mais je voyais bien que sujet était délicat et je ne voulais pas lui rappeler de mauvais souvenirs. Elle me répétais souvent que mon père ne pouvais pas être avec nous et j’y croyais. À cause de cette absence, j’ai toujours aimé avoir l’attention sur moi. C’est sans doute ce qui m’a attiré vers la scène et plus particulièrement la danse dans un premier temps. J’ai commencé jeune, ne me préoccupant pas vraiment des commentaires désobligeants du style : « la danse c’est pour les filles, tu sais ? ». J’ai toujours eu l’habitude de faire ce que je voulais et je ne m’en suis jamais privé. Les nombreuses absences de ma mère, faisaient aussi qu’elle me gâtait, sans doute trop, pour compenser. Elle voulait sans doute se rattraper de ne pas être présente assez souvent, alors que je vivais déjà sans figure paternelle.

« Take a chance and try. You would never know. You're a hero, you can fly »
Jessica - Fly.

J’ai grandis, j’ai appris à faire avec ou du moins à faire semblant, car dans le fond je ne me suis jamais vraiment remis de cette absence. J’ai suivis une scolarité normale, j’ai continué la danse, développant une passion toujours très présente … En grandissant, je me suis dis que je pouvais essayer de retrouver mon père, si ma mère acceptait de me donner suffisamment d’information à son sujet. J’ai vite abandonné l’idée en voyant que mes questions lui faisaient de la peine, ou plutôt je l’ai laissé dans un coin de mon esprit. Je suis allé au collège … C’est à partir de ce moment que ma vie à commencer à changer. Je m’étais beaucoup d’énergie dans la danse, participant parfois à des compétitions et j’ai finis par vouloir passer une audition. Comme toujours ma mère ne me l’a pas refusé et j’ai passé ma première audition à la S.M en 2005, je n’avais alors que 13 ans. J’ai malheureusement été refusé. J’ai faillis laisser tomber mais ma mère et mes grands-parents me soutenaient. Ce qui m’a poussé à retenter l’expérience un ans plus tard, en 2006. J’ai cette fois-ci été retenue, devenant l’un des trainee de la S.M Entertainement. Je touchais enfin mon rêve du bout des doigts, celui de vivre de ma passion et rendre ma mère fier de moi. Intérieurement, j’avais aussi envie de réussir pour pouvoir me tenir la tête haute devant mon père si un jour je le rencontrais. Un peu comme pour lui dire que je n’ai pas eu besoin de lui pour réussir ma vie.

Je pense que tout le monde doit le dire, mais ce n’est pas rose tous les jours d’être trainee. On s’accroche, car la plus part d’entre nous poursuivent leur rêve … J’avais 15 ans et j’étais trainee depuis environ un an quand j’ai vécu ma première histoire de cœur. Mon homosexualité n’était plus un secret pour mes proches depuis quelques mois déjà. Ma mère et ma grand-mère n’ont rien eu contre cela, mon grand-père était un peu plus arrêté sur ses idées, mais il ne disait rien. Mon premier copain était aussi trainee. Je sais que mon contrat stipulait que je ne devais pas avoir de relation, mais essayez de stopper un premier amour. Nous nous sommes fréquentés et aimés pendant quelques mois, jusqu’à ce que je découvre que l’amour pouvait aussi avoir ses vices, les disputes qui s’accumulent … Puis finalement la rupture. Je l’ai regretté pendant quelques semaines, mais j’ai rapidement mis ça de côté. J’avais de quoi m’occuper, mon groupe allait enfin faire ses débuts ! En 2008, SHINee a été présenté au public et je vivais un rêve éveillé.

« Wake me up inside. Call my name and save me from the dar. Bid my blood to run. Before I come undone. Save me from the nothing I've become »
Evanescence - Bring me to life.

Il y a un peu plus de trois ans, la vie m’a retiré ce qu’il me restait de plus cher. C’était l’hiver, il neigeait sur Séoul et un chauffeur imprudent a renversé ma mère. Je préparais un comeback avec le groupe quand la nouvelle m’a été annoncée. Elle a rapidement été transportée à l’hôpital mais ses blessures étaient trop importantes, elle n’a pas survécu. Je me souviens des derniers mots qu’elle m’a adressé, elle me disait d’être prudent et de prendre soin de moi avant le comeback. C’est elle qui aurait dû l’être ce soir-là … J’ai très mal pris son décès. C’était tout mon monde qui s’écroulait. Certes il me restait mes grands parents, heureusement qu’ils ont été là d’ailleurs. J’ai assuré le comeback aux côtés de SHINee malgré tout, avec notre nouvelle chanson Why So Serious. Ce que les fans ne savent pas c’est que cette période a été vraiment dure. Je me suis renfermé sur moi-même. Je ne mangeais plus beaucoup, je dormais mal, pour faire court, je n’avais plus goût en rien. Je me forçais à sourire pour les fans et pour les autres membres du groupe, mais je me sentais mourir un peu plus chaque jours. Jusqu’à ce je lâche complètement prise. Je me suis entaillé les veines dans la salle de bain de notre dortoir. C’est un des membres qui m’a trouvé.

J’ai été hospitalisé quelques semaines, officiellement pour surmenage. Les médecins préféraient m’avoir à l’œil pour éviter que je ne recommence. J’avais besoin de repos, car la promotion de notre dernier album m’avait épuisé. C’est à cette période que j’ai commencé à voir un psychologue, même si j’étais contre au départ. C’était soit-disant pour mon bien … Je suis toujours suivis par ce spécialiste et avec le recule, je pense effectivement que c’était pour le mieux. Très honnêtement, si je n’avais pas été si bien entouré j’aurais sans doute recommencé … J’ai eu du mal à reprendre une vie normale après être sorti de l’hôpital. Je jouais avec les apparences devant les caméras, mais je pense que ce n’était pas joyeux tous les jours pour mes bandmates.

Malgré tout la vie à repris son cours. J’ai repris les entraînements avec le groupe petit à petit. Je n’avais jamais essayé de le faire pour ne pas blesser ma mère, mais j’ai finis par chercher mon père. Je n’en pouvais plus de ne pas savoir. Je savais que j’avais un demi-frère et que mon père m’avait lâchement abandonné, car lui et ma mère ce n'était rien de sérieux … Elle m’a donné quelques informations supplémentaires et je m’en suis servis pour le retrouver. Je n’ai jamais vraiment eu le courage d’aller lui parler. Pour lui dire quoi ? À quel point je le détestais ? Lui mentir en disant qu’il était responsable de la mort de ma mère pour essayer de le culpabiliser ? Cela n’avait pas de sens … Par contre, au fils de mes recherches j’ai découvert que mon père avait eu un autre enfant, plus jeune que moi cette fois. Je sais qu'il est célèbre lui aussi, mais de son côté il ignore mon existence.

« I'm gonna marry the night. I won't give up on my life. I'm a warrior king. Live passionately, tonight. »
Lady Gaga – Marry the night.

J’ai intégré VIP il y a deux ans de cela. Je devais reprendre ma vie en main et trouver de quoi m’occuper pour ne pas laisser mes démons me rattraper. Reprendre mes études, combiné avec les promotions de mon groupes et mes activités solos, me tiennent suffisamment occupé. J’essaie de mettre mon passé de côté, sans l’oublier, mais simplement pour éviter qu’il ne m’atteigne. Malgré tout, je suis toujours suivis par un psychologue, car il m'arrive de traverser des périodes plus sombres et de recommencer à flirter avec mes idées noires. Je vais régulièrement sur la tombe de ma mère, c’est important à mes yeux. Il y a toujours des moments où je craque en repensant à tout cela, mais j’essaie d’aller de l’avant, je sais que c’est ce qu’elle voudrait pour moi ...


Famille (1/1)


Mettre entre guillemets devant src le lien d'une image ou d'un gif, ce sera redimensionné

Demi-soeur ou demi-frère de Jun Ho et Key.
Disponibilité
Genre : ♀ ou ♂
Âge : moins de 25 ans.
Situation familiale : Mère aimante et le même père que Jun Ho et Key.

+ Ton père, qui est également celui de Jun Ho et Key, doit avoir couché avec ta mère pendant des années alors qu'il était encore marié à la mère du 2PM. Tu doit être né(e) avant qu'il ne quitte sa maison familial à Ilsan qu'il partage avec Jun Ho et sa mère, pour venir s'installer avec toi et ta mère dont il est réellement tombé amoureux à Séoul. Tu es la seule personne pour l'instant à savoir que Jun Ho est ton demi-frère, tu n'a pas connaissance du lien que tu as avec Key en revanche. Libre à toi d'aimer tes demi-frères ou non, eux, pour l'instant, ils se détestent au point que des éclaires sortent de leurs fronts à chaque fois qu'ils se croisent mais, ça ne durera pas éternellement.

+ Quand il vivait chez eux, le père de Jun Ho - et celui de Key, et le tien - frappait son enfant et sa femme. À toi de voir si il a reproduit les mêmes erreurs ou si tu as eu une enfance heureuse.

Merci d'avoir pris la peine de lire et de t'être intéressé à ce petit lien fort sympathoshe que l'on te propose avec Key.






quand ta main me touche, à chaque fois que je suis dans tes bras, mon coeur s'emballe et je me demande si j'ai toujours été aussi sentimental.


『YuHo』

♡ ♡ ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.vipuniv.com/t14256-lee-jun-ho-tell-me-how-to-love

Lee Jun Ho recherche un lien important ❀ Demi-soeur ou demi-frère. [PRIS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Yoo KiHyun recherche un lien important × Amour à sens unique (PRIS)
» Hirai Momo recherche un lien important | Amour réciproque
» Park Jimin recherche un lien important - ex/amie proche[libre]
» démoniaque (aide à la création, recherche de lien)
» recherche lien pour une idée

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
VIP™ ♥ :: Administration :: Création du personnage :: Les scénarios :: Banque de liens-
Répondre au sujet